« Aucune épopée, aucune forme d'art n'est sacrée en elle-même.
Si elle n'a pas, aujourd'hui, de signification et de résonance
dans notre monde, elle n'est rien. »

Jeux de Vilains

Le Mahâbhârata

Le Mahâbhârata, texte séculaire fondateur de l’Hindouisme né il y a 2000 ans est une oeuvre qui donne à voir la complexité de l’âme humaine et transmet des valeurs philosophiques universelles.

Le Wayang Kulit, théâtre d’ombres indonésien, met en scène cette épopée. Il est un moment de spiritualité ou chacun, marionnettiste, musicien ou spectateur de tout âge et de tout milieu social, vient s’élever et partager. Il est art du rassemblement ! Spectacle et rituel ! Art populaire et sacré !

Le spectateur est invité à se lever, tourner autour de la scène pour aborder le spectacle sous un autre angle, découvrir les instruments de plus près, boire un verre de thé au jasmin, se restaurer avec un plat traditionnel indonésien, partir, rêver… ou encore découvrir l’exposition Carnet de voyages en Asie.

Etant convaincus qu’il est nécessaire et même vital de questionner l’Homme en continuant de monter des textes aussi fondamentaux que celui-ci, dans une forme aussi fédératrice que celle-ci, nous vous invitons à ce moment de partage.

Un voyage artistique et culturel dépaysant, à la croisée des arts du récits, du théâtre d’ombres et de la musique. Une grande soirée pour se plonger au coeur de la culture Indonésienne

le-Mahâbhârata-affiche-jeux-de-vilains

Distribution

Avec : Cécile Hurbault

et Arnaud Halet, Maïlys Barousse, Christophe Barre, Jean-Damien Besson, Aurélie Carré, Antoine Chambullu, Olivier Courtemanche, Jessica Daniel, Jean Desaire, Fred Dupont, Maxime Duthoit, Célia Huet, Estelle Micheau, Christophe Moure, Grégo Renault, Ronan Ruelloux, Dany Thébault, Xavier Vochelle (en alternance).

Direction musicale : Arnaud Halet

Regard complice sur le spectacle : Ki Widodo Wilis

Techniciens : Stéphane Benier et Bertrand Pecquet

Partenaires

Coproductions : Association Ageng (Rennes) et Wilis Prabowo (Wonogiri, Île de Java), l’Hectare – Scène conventionnée et Pôle régional pour les arts de la marionnette et le théâtre d’objet de Vendôme.

Soutiens : DRAC Centre, Région Centre-Val de Loire, ADAMI, SPEDIDAM, les villes de Lailly-en-Val et Saint-Denis-de-l’Hôtel, l’Echalier à Saint-Agil, la compagnie du Faux-Col à Meung-sur-Loire.

Villeneuve en Scène

Du 10 au 22 juillet à 21 h – Relâche le 14

A partir de 8 ans – durée 1 h 45 (version 4 h les 15 & 22 juillet)

Cloître de Villeneuve les Avignon

Informations pratiques

Durée du spectacle : de 1 h 45 à 4 h
Jauge : de 150 à 500 pers
Espace de jeu minimum : 8 m x 6 m x 5 m
Montage : 2 à 3 services

Lieu idéal : en extérieur et dans un espace central afin que le public puisse tourner autour de la scène. Possible également en salle (équipée ou non), en version frontale
Équipe : entre 13 et 20 personnes
Tarifs : nous consulter

Contacts diffusion :
Claire Girod 06 71 48 77 18
clairegirod.diff@gmail.com
&
Fanny Lauverjat 06 80 59 53 70
fanny@jeuxdevilains.com
Un teaser + un documentaire sur le déroulement de la soirée

Compagnie Jeux de Vilains :
29 rue de la Mairie 45740 Lailly-en-Val
Contact artistique : 
Cécile Hurbault
cecile@jeuxdevilains.com

Sélection France Culture

Le spectacle gravé sur un disque

Les éditions Oui’Dire, maison de disque spécialisée dans la littérature orale, nous ont proposé d’enregistrer le spectacle et de donner ainsi naissance à un coffret de trois disques, regroupant quatre heures de récit et de musique.

Ce coffret a été finaliste du concours du livre audio de France Culture / Lire dans le noir 2015.

Ce qu'ils en pensent

  • La manipulation, l’interprétation et la composition musicale qui composent ce Mahâbhârata sont les éléments déterminants de la réussite de cette soirée. La compagnie nous a projetés au coeur de ce récit fondateur, avec une poésie et un humour qui n’ont d’égal que le plaisir offert aux spectateurs.
    Frédéric MaurinDirecteur Scène Conventionnée Marionnette de Vendôme
  • Nous avons vécu la splendeur d’un Mahâbhârata. Comme elle était radieuse, la conteuse, à une heure du matin, après quatre heures de récit ! Toute la soirée, contant sur son axe dans sa belle verticale, sa réception s’était faite don. Beaucoup de travail pour obtenir cela. Beaucoup d’humilité. Et un alignement à une grande tradition.
  • C'est un travail soigné d'une exceptionnelle qualité. Cécile Hurbault est prodigieuse dans le maniement des marionnettes et sa façon très vivante de porter le récit. (...) l'ensemble est vraiment spectaculaire..
    Bruno De la SalleConteur, ancien directeur du CLiO
  • Merci pour cette réconfortante soirée où j'ai ressenti une impression voisine de celle reçue jadis, lors des premiers spectacles de la "cartoucherie". Même énergie, même sincérité, même cohésion : bref un engagement total de tous au service d'un spectacle généreux. Merci pour cette belle soirée qui redonne confiance au théâtre.
    Guy RétoréFondateur du Théâtre de l'Est Parisien

La compagnie Jeux de Vilains

scene-compagnie-jeux-de-vilains

Jeux de Vilains est conventionnée par la Mairie de Lailly en Val et subventionnée suivant ses projets par le Conseil Général du Loiret, la Région Centre, la DRAC Centre, l’Union Européenne, la Commission Européenne, la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports. Elle dispose des licences d’entrepreneur de 2ème et 3ème catégorie, de l’agrément Jeunesse et Éducation populaire.

Son histoire

Jeux de Vilains, compagnie de théâtre professionnelle créée en 2005 et située à Lailly en Val, entre Blois et Orléans, est née de la rencontre de Cécile Hurbault et Grégo Renault. Très vite, ils sont rejoints par d’autres membres et la structure compte aujourd’hui trois co-responsables et une trentaine de salariés intermittents par an. Jeux de Vilains était une association loi 1901 qui s’est transformée en Société Coopérative d’Intérêt Collectif au 1er juillet 2013.

Son projet

Dès le départ, la compagnie a pour volonté de proposer un théâtre exigeant et populaire, ni élitiste, ni populiste, axé sur l’utilisation de techniques de théâtre (marionnette, masque, escrime…) et sur une réflexion autour des traditions de ces techniques, avec toujours une forte volonté d’ouverture aux autres, dans un esprit d’éducation populaire.

La compagnie, fortement ancrée sur son territoire, développe trois pôles d’activités :

– la création de spectacles (six actuellement en tournée),

– les actions culturelles (animation d’ateliers, expositions, rencontres…),

– les programmations culturelles (programmation toute l’année en AMACCA et organisation d’un festival en juin).

L’Asie du Sud-Est

Initié par Cécile Hurbault, Jeux de Vilains mène un travail autour de la marionnette d’ombres d’Asie du Sud-Est. Depuis 2007, des résidences et coproductions ont lieu entre France et Asie. En juin 2010 notamment, le maître Widodo Wilis et sa troupe ont été présents en France. Ils ont pu monter un spectacle avec dix musiciens français (spectacle représenté devant au total 2000 spectateurs) ; ils ont aussi mené nombre d’actions culturelles pour faire découvrir la marionnette, le chant, la musique indonésiennes. Un moment fort pour Jeux de Vilains et Wilis Prabowo, un moment rare pour Lailly en Val et ses habitants… Ce sont ces échanges qui ont avec l’Indonésie donné naissance au projet Mahâbhârata.

L’avenir

Les projets à venir s’écrivent collectivement au sein de la SCIC, en gardant en tête l’esprit de ce qu’est la compagnie depuis le début.

Le projet artistique actuel, dans la suite du travail autour de l’Asie du Sud-Est, s’oriente plus particulièrement sur la question du mythe.

L’équipe du Mahâbhârata

Cécile Hurbault

marionnettiste, directrice du projet

Arnaud Halet

directeur musical